Laurent Bazart

Quand il ne passe pas son temps à jouer aux jeux vidéo, Laurent Bazart assemble de petits carrés « lo-fi » (basse résolution), pour créer des mondes tout en pixels. Il aime les films de zombies, les plus grands gratte-ciel du monde, la musique rétro-électronique et le kare raisu (ça se mange)… Ses illustrations animent régulièrement les pages des Inrockuptibles depuis 2006, ainsi que de Pix’n Love, Télérama, Tsugi, Le Monde, Les Échos, Spirou, Libération et bien d’autres.

Son site : http://supermaxibazar.blogspot.fr/

Tous les illustrateurs