Signac

ISBN : 9782358801492 - mai 2021

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°255

7,90

Quelle lumière ! Avec ses couleurs pures, savamment agencées sur la toile par petites touches, Paul Signac (1863-1935) est l’un des inventeurs de ce que beaucoup appellent le pointillisme. Quels sont les secrets de ces tableaux dont les formes semblent apparaître comme par magie ?


Acheter en librairie

    Description

    Au sommaire

    Je serai peintre impressionniste !
    Paul Signac veut marcher dans les pas de ces artistes révolutionnaires. Passionné mais sans formation, il va apprendre la peinture… par lui-même !

    L’art point par point
    Signac, Seurat et leurs amis vont inventer une nouvelle manière de peindre. Bienvenue chez les néo-impressionnistes !

    Dans le labo « néo » 
    Pour construire des toiles pleines de vie, les néo-impressionnistes s’inspirent de théories scientifiques. Entrez dans leur laboratoire…

    Et la lumière fut !
    À partir de 1892, les paysages méditerranéens baignés de lumière vont devenir une source d’inspiration intarissable.

    L’art au fil de l’eau
    Navigateur passionné, Signac vogue en France et en Europe, pour le plaisir comme pour le travail. Dans son œuvre, mer, fleuve, rivière : tout y passe !

    Tout Signac en une œuvre 
    Au temps d’harmonie, réalisée entre 1893 et 1895, englobe tout ce qui fait son art : mer, détente, lumière… Découvrez tout sur cette toile XXL.

    Signac, ami et collectionneur
    Dans son cercle d’amis, on trouve de nombreux artistes, avec lesquels il échange des idées, organise des expositions… et dont il achète les œuvres.

    En quelques mots

    Avez-vous reconnu le Palais des Papes d’Avignon sur la couverture ? Au premier regard, ce qui nous a frappés, nous, ce n’est pas le motif. C’est une impression : quelle lumière ! L’œuvre, ou du moins le détail ici reproduit, vibre comme on a rarement vu vibrer un tableau. On en prend plein les yeux. On est loin de ces œuvres classiques où dominent les ocres, les gris, les bruns… « L’ennemi de toute peinture est le gris », disait d’ailleurs déjà Delacroix, que Signac érige en maître. En peignant de cette manière, l’artiste cherche justement à créer le tableau le plus éclatant possible. S’il utilise des petits points, c’est uniquement pour combiner sur la toile des couleurs pures, savamment divisées puis agencées les unes par rapport aux autres. Cette technique « divisionniste » ou « néo-impressionniste » peut surprendre, mais n’est au fond qu’une technique parmi d’autres. Chacun a ses recettes, ses artifices. Ses petites touches colorées lui permettent de créer des œuvres extraordinairement lumineuses, et c’est là tout ce qui compte.
    Point, à la ligne !

    À lire sur le même sujet

    Illustrations :
    Sophie Vissière

    Sophie Vissière
    Illustratrice et graphiste indépendante depuis 2012, Sophie Vissière a suivi une formation en design graphique à Toulouse et à Valence en Espagne. Après un travail de recherche universitaire en arts appliqués sur l’album sans texte, elle illustre plusieurs contes en occitan. Puis elle publie en 2017 son premier livre en tant qu’autrice-illustratrice aux éditions Hélium : Le Potager d’Alena, primé en 2018 à la Foire de Bologne, suivi de Pour Andrée (2018) et La Belle équipée (2020). Particulièrement intéressée par les différentes techniques d’impression et par la relation entre la forme du livre et son contenu, elle propose régulièrement des expositions et des ateliers pour partager sa pratique avec différents publics. Découvrez son univers

    Informations complémentaires

    Poids 220 g

    Dernières parutions

    • couv durer
      7,90
    • couv-signac
      7,90
    • couv arcimboldo