Warhol étire le portrait

ISBN : 9782358800020 - mars 2009

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°145

8,90

« Chaque fois que je fais quelque chose, le résultat est un portrait » disait Warhol (1928-1987) ! Portrait de stars du cinéma, de la musique, de la politique, de l’art et aussi de lui-même. Avec ses centaines de toiles, Warhol construit un grand « portrait de la société » de son époque.

Acheter en librairie

Description

Au sommaire

Qui est Andy Warhol ?
Pape de la culture pop et roi de la scène artistique new-yorkaise, aujourd’hui célébré dans le monde entier. Portrait de l’un des artistes les plus influents du 20e siècle.

Petite histoire du portrait
Un portrait est censé représenter une personne, pourtant il n’est pas toujours fidèle au modèle. Et pour cause, le portrait a plusieurs fonctions. Tout commence il y a plus de 4 000 ans…

Warhol nous refait le portrait !
Dès ses débuts, et bien avant de se lancer dans sa longue série de portraits, il développe une curieuse façon de s’attaquer à ses sujets…

Tout Warhol en une œuvre !
Sa Marilyn Monroe résume bien le style qui caractérise les portraits pop de l’artiste : l’emploi de la sérigraphie, des couleurs clinquantes, et une fascination pour les stars.

Un portrait de la société : politique, cinéma, art et jet-set
Warhol, en grand observateur, est animé par la volonté de dépeindre la société. Un projet ambitieux, qui se concrétise par une immense galerie de portraits de personnalités de son époque.

Tout le monde est beau… Le portrait aujourd’hui
À la suite d’Andy Warhol, de nombreux artistes contemporains, en peinture et en photographie, continuent à explorer le genre du portrait tout en s’interrogeant sur la vérité des apparences.

En quelques mots

Des stars aux inconnus, en passant par lui-même, Andy Warhol immortalise les visages de tout le monde. Des visages qui semblent le fasciner. Il y a effectivement une part de mystère dans tout visage : simple partie du corps qu’on hérite comme une autre, ou reflet de l’âme ?

Warhol tire le portrait, mais on peut tout aussi bien dire que Warhol tire sur le portrait. Certes, il y a des points communs entre lui et les portraitistes des siècles passés : le choix des sujets et l’univers politique notamment, le lien entre portrait et mort, le fait de répondre à des commandes… Mais en même temps, Warhol renouvelle le genre. Il invente une technique industrielle, basée sur des Photomatons, des vidéos et surtout des Polaroïds imprimés en grand nombre et colorés de teintes vives.

Warhol tire sur le portrait et il tire donc à boulets rouges, jaunes, verts ou bleus ! Derrière cet attirail technique, il y a une volonté de tendre un miroir à la société qui l’entoure. C’est aussi pour cela qu’il considère ses représentations de boîtes de soupe ou de bouteilles de soda comme des portraits. Chacune de ses toiles contribue au fond à son projet de grand « portrait de la société ». Les expérimentations de Warhol ont ouvert la voie à des artistes qui, aujourd’hui encore, s’interrogent sur le portrait. Comme vous le verrez, certains revendiquent même ouvertement un lien avec Warhol. C’est aussi en cela que l’on peut dire que Warhol étire le portrait.

Illustrations :
Baptiste Alchourroun

Baptiste Alchourroun est né en 1984. Il travaille en ce moment sur une machine à remonter le temps, pour retourner à l’année de sa naissance ! Mais comme ses talents de scientifiques sont plus que discutables, il se console en écoutant de la musique des années 1980 dont il s’inspire pour créer des images. Il fait actuellement partie du collectif Château-vacant, à Montréal. Ses deux acolytes, Yannick et Lémuel, arrivent à tempérer ses ardeurs passéistes, pour qu’il se consacre à des images un peu plus contemporaines réalisées à partir d’objets en volume, fruits de leur imagination collective. Son site : http://www.chateau-vacant.com/

Informations complémentaires

Poids 220 g

Dernières parutions