Black is beautiful

ISBN : 9782358801263 - avril 2019

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°236

8,90

Étrangers méconnus, symboles du mal, domestiques ou esclaves, mais aussi modèles pour les artistes, muses des temps modernes et nouveaux héros d’aujourd’hui : comment les noirs sont-ils représentés dans l’art occidental ? Un voyage dans le temps, de l’Antiquité à nos jours, pour rendre toutes ses couleurs à l’histoire de l’art.


Acheter en librairie

Description

Au sommaire

L’art dans le noir
Méconnue, l’Afrique a suscité toutes sortes de fantasmes. Objets de curiosité durant l’Antiquité, les Noirs deviennent, pour les Européens du Moyen-Âge, l’incarnation du mal.

Et le noir fut !
Au 13e siècle, les images religieuses connaissent une petite révolution : la peau des saints s’assombrit ! On a décrypté pour vous les raisons de cette démarche alors peu anodine.

Les bons sauvages
Esclaves, serviteurs, bêtes de foires, domestiques : pendant longtemps, les œuvres d’art ont présenté les Noirs comme des êtres inférieurs. Quand art rime avec préjugés…

Les artistes contre l’esclavage
La traite négrière a révolté certains artistes dès le 18e siècle. Armés de leurs pinceaux, ils ont combattu l’esclavage !

Le noir, un autre moi ?
Cette question préoccupe les artistes dès la Renaissance. Récit d’un (long) chemin vers la reconnaissance et l’égalité.

Les nouveaux modèles
Au 20e siècle, l’Afrique fascine autant le public que les artistes, et devient un vivier d’inspiration pour les peintres et les sculpteurs.

Black power !
L’héritage coloniale génère toujours des injustices. Un combat pour l’égalité, aux États-Unis comme en Afrique, qui passe aussi par la réappropriation d’une identité artistique.

En quelques mots

Nuit noire sur le Louvre : le musée est fermé, mais trois des plus grandes stars de la musique d’aujourd’hui ont pris possession des lieux, pour tourner leurs clips au milieu des œuvres. D’abord Will.i.am en 2016, puis Beyoncé et Jay-Z en 2018. Leurs vidéos ont été regardées plus de 150 millions de fois depuis. Qu’y voit-on ? Les artistes et leurs danseurs qui déambulent dans les galeries, réinterprètent des tableaux, les détournent parfois et intègrent même leurs visages à la place des personnages peints sur les toiles. Les œuvres ne sont pas choisies au hasard : quand Will.i.am prend la place de Napoléon sur son cheval ou Beyoncé sur la Victoire de Samothrace, ils s’emparent de deux figures blanches incarnant pouvoir et réussite. Les Noirs ne sont pas assez présents parmi les œuvres des plus grands musées ? Les trois stars afro-américaines en prennent le contrepied et s’imposent dans une histoire de l’art blanche. Black is beautiful !

Tout simplement ignorés, méprisés ou réduits au statut de serviteur, de faire-valoir ? L’histoire de la représentation des Noirs dans l’art occidental n’est pas si simple. On trouve toujours des artistes qui reproduisent les préjugés de leur temps, mais aussi d’autres qui dépassent ces stéréotypes. Vous verrez que les Noirs ont tour à tour été méconnus, associés au mal, considérés comme des biens précieux, exploités puis peu à peu perçus tels des individus comme les autres, fascinants les artistes, les inspirant même pour renouveler l’art moderne… Ce voyage dans le temps se terminera de nos jours, avec des artistes noirs qui se réapproprient leur image.

Illustrations :
Lucia Calfapietra

Lucia Calfapietra est une illustratrice italienne. Après des études de graphisme et illustration, et un passage à Bruxelles, elle s'installe à Paris où elle collabore avec l'association Les Trois Ourses, puis avec Le Petit École des Trois Ourses pour l'animation d'ateliers artistiques pour enfants. Aujourd'hui, elle travaille en tant qu'illustratrice pour l'édition et la presse. Elle collabore régulièrement avec le graphiste Nicolò Giacomin pour la création d'affiches et de couvertures de romans. Quand elle ne travaille pas, elle aime beaucoup cuisiner et faire des promenades dans la nature. Découvrez son univers

Informations complémentaires

Poids 220 g

Dernières parutions