Orient / Occident

ISBN : 9782358800266 - juin 2011

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°166

8,90

Plus de 1000 ans que ça dure ! Les artistes européens se passionnent pour un univers si différent et pourtant si proche, puisqu’il s’étend juste de l’autre coté de la Méditerranée : l’Orient. Ou voilà comment on trouve des moucharabiehs à Venise, des palais orientaux en Espagne, des femmes de Harem dans la peinture d’Ingres ou Delacroix, des couleurs éclatantes chez Matisse ou Kadinsky. Et ce n’est pas fini…


Acheter en librairie

Description

Au sommaire

Les deux Empires
Découvrez comment, au 4e siècle, l’Empire romain se sépare entre Orient et Occident, entre Rome et Constantinople…

La naissance de l’orientalisme
Que cache ce nom ? Un mouvement artistique ? Non, plutôt une tendance du 19e siècle, lorsque les artistes se passionnent pour les pays arabes.

Un autre orientalisme , entre art et science
À partir de 1850, les voyageurs se multiplient. Parmi eux, de nombreux artistes, qui cherchent à représenter un Orient plus proche de la réalité.

Tout l’orientalisme en une œuvre !
Embarquez avec Eugène Delacroix en Afrique du Nord, et découvrez ses croquis qui lui ont inspiré de grandes œuvres…

Oriento-maniaques
Des décors de châteaux aux meubles ou à la vaisselle, on retrouve des motifs orientaux partout dans les arts décoratifs en Europe.

L’Orient des modernes
Au début du 20e siècle, l’Orient fascine encore et toujours. Beaucoup voyagent en Afrique du Nord, où la lumière et les motifs les inspirent…

Et l’inverse ? Quand l’Orient nous regarde
Le voyage n’est pas à sens unique : les artistes orientaux aussi vont peindre ou photographier de l’autre côté de la Méditerranée…

En quelques mots

Qu’est-ce qui vous fait rêver ? Quand vous fermez les yeux et que vous pensez à un univers différent d’ici, qu’imaginez-vous ? Une île, une plage à perte de vue et des poissons multicolores dans la mer. Une forêt vierge, avec ses animaux sauvages et ses ruines à découvrir. Ou alors une ville immense, avec des immeubles qui grimpent vers le ciel et des gens qui parlent toutes les langues. Et pourquoi pas une autre planète, sur laquelle on voyagerait dans des vaisseaux et dont les habitants auraient quatre bras, ou deux têtes…

C’est ainsi que pendant des siècles, les Européens ont rêvé de l’Orient. À l’époque, on voyageait beaucoup moins qu’aujourd’hui. Il fallait donc écouter les histoires des marins ou des marchands, lire les récits de quelques écrivains voyageurs, pour se faire une idée des pays lointains. L’Orient ? Cela peut être l’extrême bout du monde, en Asie. Mais aussi, plus simplement, l’autre côté de la mer Méditerranée : on l’imagine alors peuplé d’hommes et de femmes différents, vivant dans des palais magnifiques, entourés d’animaux étonnants, le tout baignant dans des parfums de fleurs ou d’épices enivrants.

Parmi ces grands rêveurs, on compte de nombreux artistes. Grâce à ces images de l’Orient, ils ont pu changer leur art. Les peintres par exemple : finis les portraits de rois ou les paysages de campagne ! Voilà qu’ils peignent des palais finement décorés, des mosaïques colorées, des femmes nues au harem… De même, les architectes s’inspirent du style oriental, les sculpteurs y trouvent de nouveaux modèles, les peintres modernes des couleurs et des motifs originaux. Il ne faut pas croire que l’Orient qu’ils représentent est toujours fidèle à la réalité ! Mais au fond, peu importe. Car ce que leurs œuvres nous racontent, c’est aussi cela : on ne peut pas s’empêcher d’imaginer d’autres mondes que le nôtre. Et vous, quel est votre Orient ?

Illustrations :
Gwendal Le Scoul

Lescoul
Petit, Gwendal s’amusait avec des dinosaures sur les plages de Bretagne où il est né. Son autre passe-temps favori, c’était de les dessiner. Ce qui le pousse, plus tard, à intégrer les Beaux-Arts de Lorient, puis les Arts-Déco de Paris. Jeune diplômé félicité, il prend son fouet, son chapeau et son ordinateur pour partir à l’aventure. Explorant un univers singulier constitué de couleurs vives, de monstres inquiétants ou d’allégories surréalistes, il navigue dans les eaux de la presse et de l’édition au plus grand plaisir de son ordinateur, son outil principal de création.
Son site : http://gwendal.lescoul.free.fr/

Informations complémentaires

Poids 220 g

Dernières parutions