Portraits

ISBN : 9782358801027 - septembre 2017

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°221

8,90

C’est à ne plus savoir où donner de la tête ! L’histoire de l’art est pleine de portraits, et cela n’est pas près de s’arrêter. Seul, en couple ou en famille, peint, sculpté ou photographié, il offre une image éternelle aux grands de ce monde. Plongée, la tête la première, dans l’art du portrait…


Acheter en librairie

Description

Au sommaire

Portrait d’un jour, portrait toujours
Où et comment l’art du portrait est-il né ? Difficile à dire ! Mais ce qui est sûr, c’est que partout dans le monde, les peuples se sont attachés à représenter les leurs.

Qui est qui ?
Exposé à la vue de tous, le portrait permet de prendre place dans son époque et dans la société. Chacun y raconte son histoire : riche ou pauvre, seul ou en famille…

Le roi, c’est moi !
Quel que soit leur régime politique, les dirigeants de toutes époques et de toutes origines se sont ainsi fait représenter ; pour mieux assoir leur autorité.

Face-à-face
Un portrait doit-il être ressemblant ou valorisant ? Les désirs du modèle sont-ils plus importants que les envies de l’artiste ? Voici un art de l’équilibre.

La photo a-t-elle tué le portrait ?
Révolution sujette à critique, beaucoup vont l’utiliser pour réaliser de fidèles portraits ou, au contraire, s’affranchir du naturalisme.

Portrait interdit !
Encensé lorsqu’il célèbre le pouvoir ou correspond aux canons de beauté, le portrait fait pourtant débat. On ne peut pas tout montrer ? Voilà un beau défi pour les artistes !

C’est moi qui l’ai fait
Discrètement glissés dans leur commandes ou sujets uniques d’une œuvre, bon nombre d’artistes ont réalisé leurs autoportraits. Pourtant, cela ne leur a pas toujours été permis.

En quelques mots

Imaginez… vous êtes un jeune prince ou une actrice célèbre, et vous souhaitez avoir votre propre portrait. Une œuvre qui éblouira vos proches, et qui restera bien après votre mort. Vous avez réfléchi, vous avez observé le travail de nombreux peintres et votre choix s’est porté sur celui que vos amis vous ont recommandé. Ils ont eux aussi leur portrait, déjà. Les séances de pose commencent, les heures passent, les jours s’enchainent face au tableau que vous ne voyez pour l’instant que de dos… Puis le voilà enfin : l’artiste applique le dernier coup de pinceau, votre portrait est achevé. Et là, horreur ! Vous ne vous reconnaissez pas sur la toile. Ce n’est pas tout à fait votre visage, ce n’est pas tout à fait votre caractère qui ressort de l’œuvre. L’artiste n’en aurait-il fait qu’à sa tête ?

L’histoire du portrait est pleine de ce genre d’aventures. Car un portrait n’est jamais un simple reflet, comme vous l’auriez dans un miroir. C’est un jeu d’équilibriste, entre l’image que je veux donner de moi-même, celle que le portraitiste a choisi de montrer et même, l’image que cela donne du portraitiste lui-même. Car un portrait est aussi une œuvre comme les autres, dans laquelle un artiste exprime son style. Alors c’est décidé, la prochaine fois, vous ferez appel à un photographe ! Au moins là, pas de surprise. Il suffit de bien se préparer et d’appuyer au bon moment sur le déclencheur de l’appareil. D’ailleurs, on dit « prendre une photo » et « faire un portrait » : cela doit bien signifier qu’une photo reflète la réalité, tandis qu’une peinture est fabriquée. Non ? Méfiez-vous… Comme vous allez le découvrir, un artiste reste un artiste. Et tant pis si le modèle fait la tête. Nous, spectateurs, on se régale de cette plongée dans l’histoire du portrait. En tête à tête bien sûr.

Illustrations :
Aline Zalko

Aline Zalko est une dessinatrice née à Paris. Pendant ses études aux Arts Décoratifs de Paris et lors d’un échange avec la School of Visual Arts de New York, ses dessins sont publiés pour la première fois dans le New York Times. Depuis, elle collabore régulièrement pour la presse (Le Monde, XXI, Stylist, Society, Les Inrocks, Le Fooding), l’édition (Gallimard - Les éditions de la Table Ronde, Inculte, The Parisianer, Payot) et le luxe (LVMH). Son travail se compose aussi de dessins plus personnels exposés au Salon de Montrouge, puis à la Galerie du Jour Agnès B. autour de la revue de dessins contemporains The Drawer, ainsi que dans les  galeries Detais, Corinne Bonnet, Treize-Dix et Derouillon.

Informations complémentaires

Poids 220 g

Dernières parutions