Camille Claudel

ISBN : 9782358800952 - avril 2017

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°218

8,90

Dès qu’il est question de Camille Claudel (1864-1943), on a tôt fait d’évoquer son caractère rebelle, sa démence, son rapport à Rodin… Sa personnalité et son histoire attirent. Mais ce sont ses œuvres qui nous retiennent. Car sous ses doigts, la terre et le marbre prennent vie. Quelle expressivité ! Plongée dans l’œuvre d’une artiste qui aura aimé la sculpture à la folie.


Acheter en librairie

Description

Au sommaire

Je taille ma place dans la sculpture
Jeune passionnée, Claudel est une autodidacte développant son talent pour la sculpture et cherchant à se professionnaliser. Pourtant, à la fin du 19e siècle, c’est une tâche difficile pour une femme.

Galerie de portraits
Pour Camille, l’évidence c’est le portrait. Au départ très lisses et académiques, elle cherche ensuite à reproduire fidèlement les traits et l’expressivité de ses modèles.

À fleur de peau
C’est une vie intense, aux émotions souvent débordantes qui ont permis la naissance d’œuvres emplies de passion et de rêverie.

Claudel et Rodin
Elle fut l’élève et la compagne, lui le maître et l’amant. Ensemble, leurs créations et styles s’influencent. Mais difficile de vivre dans l’ombre d’un homme aussi célèbre.

Claudel avant-gardiste
Camille sort des ateliers de ses deux grands maîtres et bascule les codes de la sculpture en proposant des sujets anodins de la vie quotidienne et un mélange de matériaux innovants.

Le combat contre la matière
Pour cette sculptrice, rien ne compte plus que l’indépendance. Mais à force de travailler seule, la production se fait rare et l’argent qui en découle.

Tout Claudel en une œuvre
La sculpture intitulée L’Âge mûr représente tout ce qui a fait le succès de Camille. Des personnages expressifs en pleine tourmente, finement ciselés rappelant l’histoire de l’artiste.

En quelques mots

Camille Claudel. Prononcez son nom, et avant même qu’on n’évoque une de ses sculptures, on vous parlera, au choix, de son caractère rebelle, de sa folie ou de son rapport à Auguste Rodin. « Vous savez, elle a passé les trente dernières années de sa vie enfermée dans un hôpital psychiatrique. » « Oui, c’est un génie oublié, incompris ; une vraie révoltée pour l’époque. » « Rodin lui aurait même volé certaines œuvres ! » « J’admire en tout cas comme elle a cherché à s’imposer, en tant que femme, au milieu de tous ces sculpteurs… » Ça murmure, ça chuchote… il faut démêler le mythe si plaisant à raconter de la réalité vécue par l’artiste. Les archives ont été analysées par les historiens de l’art, les lettres disséquées, les œuvres documentées. On sait aujourd’hui que Camille Claudel a été formée auprès de Rodin mais qu’elle avait un véritable talent personnel. On sait aussi qu’il a beaucoup fait pour l’aider, même après leur rupture. Et si son internement semble bien trop long par rapport aux troubles dont elle souffrait, il est établi qu’elle créait de moins en moins et s’était coupée de la société. Rebelle ? Féministe ? Dans sa personnalité peut-être, mais sa seule préoccupation aura été, tout aussi long de sa vie, la sculpture. Camille Claudel est une travailleuse acharnée, qui s’use à la tâche et œuvre sans relâche. On peut dire qu’elle aura aimé la sculpture à la folie. Ça murmure, ça chuchote… mais une chose est sûre : le talent de Camille Claudel, l’originalité de sa sculpture intime et expressive est bien réelle.

Illustrations :
Violaine Leroy

Violaine Leroy
Née en 1981, œil droit en fuite et faux-semblant, Violaine Leroy fait des images, des scénarios, des bandes-dessinées et des expos pour le collectif les Rhubarbus. Diplômée de la HEAR en 2005, elle est depuis restée à Strasbourg où elle dessine et se raconte des histoires étranges et oniriques dans son atelier. Vous pouvez découvrir son travail avec Dérangés, une BD publiée aux éditions de la Pastèque ou Les contes de Luda chez Gallimard.

Informations complémentaires

Poids 220 g
UGS : 9782358800952 Catégorie : Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Dernières parutions