Hopper

ISBN : 9782358800143 - juin 2010

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°157

8,90

Stations essence, bureaux, motels, bars, routes, maisons de campagne, cinémas : Edward Hopper (1882-1967) a créé des images que l’on a tous en mémoire, sous une forme ou une autre, tant il a inspiré photographes, cinéastes, publicitaires… L’image d’une certaine Amérique, pas toujours parfaite, mais toujours fascinante.


Acheter en librairie

Description

Au sommaire

Un moderne pas comme les autres
Hopper est un peintre solitaire, qui n’a jamais suivi les révolutions de l’art moderne.Voici l’histoire d’un artiste à part…

Trois voyages à Paris et puis…
À 23 ans, Hopper traverse l’Atlantique pour découvrir l’Europe, et notamment Paris, qui attire à l’époque les artistes du monde entier…

Un regard sur l’Amérique
Hopper a peint tout au long de sa carrière les États-Unis. Il a capturé une vision parmi d’autres de son pays, alors en pleine modernisation.

Autour de la solitude
Personnages isolés et décors complètement vides… Comment Hopper fait-il pour créer ces atmosphères étranges ?

Tout Hopper en une œuvre !
Hopper était très fier de son tableau Oiseaux de nuit. Pourquoi est-il emblématique de son travail ? Petite analyse d’œuvre…

Hopper fait son cinéma
Dans ses toiles, Hopper se montre très doué pour planter le décor d’une intrigue. Les cinéastes n’ont pas hésité à s’en inspirer…

Hopper en éclaireur
Rares sont les artistes à se proclamer héritiers de Hopper et pourtant, il a ouvert une voie à de nombreux artistes et photographes.

En quelques mots

Que fait cette femme en robe bleue, seule, au milieu d’une grande vitrine ? Elle a un téléphone devant elle et un papier à la main : est-elle en train de travailler ? Mais c’est étrange : le reste du bureau est plutôt vide… Et cet homme qui marche seul, la nuit, dans une rue déserte ? Rentre-t-il chez lui, va-t-il rejoindre quelqu’un… ? Tous les tableaux de Hopper sont comme des instants suspendus : on se demande ce qu’il vient de se passer, ou ce qu’il va arriver.

Voilà le mystère d’Edward Hopper : il peint des scènes de tous les jours, mais quelque chose nous intrigue malgré tout dans ses tableaux. Comment fait-il pour créer cette atmosphère ? Des lieux épurés, peints à grands aplats de couleur, des personnages isolés, qui regardent ailleurs, des angles de vue perturbants, des lumières qui forment des ombres étranges… Tout cela crée une ambiance qui distingue Hopper des autres peintres, et suscite toujours la même question : ne se passe-t-il vraiment rien de spécial dans ces toiles ?

Et nous ne sommes pas les seuls à nous poser ces questions ! Vous verrez que beaucoup d’artistes ont été marqués par Hopper. Il y a les photographes qui, comme lui, s’intéressent aux paysages du quotidien ou aux personnes ordinaires, perdues dans leurs pensées. Il y a les cinéastes, aussi, qui ont bien compris que Hopper avait le sens de la mise en scène : comme le peintre, ils nous montrent des univers à la fois banals et intrigants, parfois même inquiétants. Il faut donc toujours retourner faire un tour dans les toiles de cet immense artiste, pour voir ce qu’il s’y passe vraiment. C’est aussi ce que vous trouverez dans nos illustrations… À vous d’imaginer le reste.

Illustrations :
Aude Samama

Samama
Aude Samama publie sa première bande dessinée, En série, aux éditions Frémok en 2002 suivie de L’intrusion chez. Depuis, elle a travaillé sur des scénarios de Denis Lapière et Jorge Zentner pour Futuropolis et Les Impressions Nouvelles ainsi que sur des biographies dessinées pour les éditions BD Music. Elle réalise également des illustrations pour des romans et des revues. Son travail se situe aux frontières de la peinture expressionniste et de la bande dessinée, s’attachant particulièrement à restituer les émotions des personnages aux destins souvent tragiques. Son site : http://www.audesamama.com/

Informations complémentaires

Poids 220 g

Dernières parutions