Turner

ISBN : 9782358800105 - février 2010

210 x 240 mm - 52 pages

DADA n°153

8,90

Joseph Mallord William Turner (1775-1851) est certainement le plus grand peintre anglais. Il est l’héritier des maîtres de la peinture comme Titien, Rembrandt ou Poussin. Mais il annonce en même temps les révolutions de l’art moderne, de Monet à Rothko. Voici l’histoire du « peintre de la lumière ».

18 en stock


Acheter en librairie

Description

Au sommaire

Turner, l’artiste voyageur
On dit que les voyages forment la jeunesse. À regarder la carrière de Turner, ils forgent aussi le talent artistique.

Tout Turner en une œuvre !
Turner aimait peindre la mer en jouant sur les effets de lumière. Son tableau Tempête de neige en est l’exemple parfait…

Turner, héros mythologique ?
Embarquez dans la mythologie des tableaux, où se mêlent histoires de divinités et paysages. Une combinaison parfaite pour Turner !

Turner à pleine vapeur !
Des bateaux à vapeur aux chemins de fer, Turner a su immortaliser les grands changements de la « révolution industrielle. »

Turner s’en va en guerre
Découvrez le Turner peintre de guerre, qui se rend sur les lieux des combats, mais prend quelques libertés en peignant les événements.

À l’ombre du peintre de la lumière
Turner a bouleversé la manière de peindre la nature, et c’est précisément ce qui déroutait ses contemporains qui a intéressé les artistes des générations futures.

En quelques mots

Une seule œuvre de Turner est exposée en France, au Louvre. Pourtant, Turner est connu et reconnu ici comme le plus grand peintre anglais. Marines, bateaux quittant le port ou pris dans des tempêtes, couchers de soleil ou ciels lumineux et colorés : on a tous plus ou moins en tête l’atmosphère des toiles de Turner. Comment en est-il arrivé là ?

Vous découvrirez sa jeunesse et ses premiers dessins, sa formation précoce à l’Académie royale et surtout ses nombreux voyages en Europe. À la recherche de nouveaux paysages, de nouvelles lumières et couleurs ! Vous verrez aussi à quel point l’œuvre de Turner est riche et variée : il peint des scènes mythologiques, des peintures historiques, mais n’hésite pas non plus à introduire des éléments modernes dans ses toiles, issus de la révolution industrielle, comme le chemin de fer et le bateau à vapeur.

Son succès, il le doit aussi à un dialogue permanent avec les autres artistes. Ceux de son époque, d’une part, comme Constable, avec lesquels il entretient une petite compétition. Ceux des siècles passés, surtout : Turner a beaucoup observé, et même copié les grands maîtres comme Poussin, Rembrandt, le Lorrain. Peu à peu, son style s’affirme : il privilégie ses impressions à l’imitation fidèle de la nature, s’intéresse aux variations de la lumière. C’est sur cette base que son dialogue avec les autres artistes s’est poursuivi au-delà de sa mort. Impressionnés, des peintres modernes comme Whistler, Monet et Rothko ont reconnu ce qu’ils devaient à Turner. Et cela n’est peut-être pas fini… La plus haute récompense d’art contemporain en Angleterre porte d’ailleurs son nom : le « Prix Turner » !

Illustrations :
Benjamin Bachelier

Benjamin Bachelier voudrait pouvoir passer son temps à se promener au fil de l’eau, le long de la Loire ou sur l’Atlantique... Mais il dessine aussi pour la presse et l’édition jeunesse (J’aime lire, Actes Sud, Gallimard notamment), fait de la bande dessinée et peint sur des toiles plus grandes que lui. Né en 1975 dans les Alpes, il fit un court séjour aux Beaux-Arts d’Angoulême, puis séjourna quelques années à Paris, avant de s’installer près de Nantes où il vit aujourd’hui avec ses deux filles. Son site : http://www.benjaminbachelier.com/

Informations complémentaires

Poids 220 g

Dernières parutions